Stage SUREAU

Stage SUREAU

Stage SUREAU

PROPOSITION DE STAGE DE MASTER II ou PRO ANNÉE UNIVERSITAIRE 2023-2024 :

Titre du stage :

Etude fonctionnelle et moléculaire de la plasticité de la vulnérabilité à l’embolie et de la transpiration résiduelle chez le peuplier et effets sur la capacité de tolérance au stress hydrique.

Nom et fonction de l’encadrant : Adnane HITMI, MCF HDR / Cécile JACQUES, ATER

Présentation du sujet :

Dans le contexte du changement climatique, Les forestiers s’inquiètent depuis quelques décennies de l’impact des sécheresses estivales et des fortes chaleurs sur les forêts. Les arbres confrontés à ces contraintes environnementales de plus en plus récurrentes ont montré un déclin dans leur productivité et même une disparition de leur aire bioclimatique traditionnel.  Les capacités d’adaptation des arbres à des stress thermiques et hydriques est associé à un maintien du fonctionnement des processus des échanges gazeux foliaires, à une efficience hydraulique de la tige et à une résistance à la cavitation qui sont des éléments clés pour réduire les risques de défaillance hydraulique. Des études récentes ont montré que ces traits sont soumis à une plasticité phénotypique et moléculaire.

Le stage a pour objectif d’étudier la possibilité de moduler les mécanismes associés à la sureté hydraulique chez des plants de peuplier cultivés dans des conditions contrastées de température afin d’induire de la plasticité sur des paramètres influant les réponses à la sécheresse chez le peuplier. Le suivi de la variabilité de différents traits fonctionnels au niveau phénologique (surface foliaire, densité stomatique, …) et écophysiologique (échanges gazeux, conductance hydraulique, vulnérabilité à la cavitation et transpiration résiduelle) sera réalisé. En parallèle, une étude des modifications de l’expression de gènes responsables de la synthèse et l’accumulation des cires cuticulaires foliaires, barrières principales contre les pertes d’eau par les plantes après la fermeture totale ou partielle des stomates. Les réponses écophysiologiques à une période de sécheresse des plantes de peuplier développées dans des conditions culturales de température élevée sera ensuite caractérisée.

Références bibliographiques récentes de l’équipe :

Limousin, et al. (2022) Drought acclimation of Quercus ilex leaves improve tolerance to moderate drought but not resistance to severe water stress. Plant, Cell & Environ., 45, 1967– 1984

Billon L.M. et al. (2023) Effects of the chemical and physical characteristics of foliar cuticular waxes on the residual transpiration of temperate tree species. Environ. Exp. Bot., soumis.

Lemaire C. et al. (2021) Plasticity of the xylem vulnerability to embolism in Populus tremula x alba relies on pit quantity properties rather than on pit structure. Tree Physiol., 41: 1384–1399.

Contact : HITMI Adnane, adnane.hitmi@uca.fr

 

Date de modification : 25 octobre 2023 | Date de création : 08 décembre 2022 | Rédaction : D.Marcon